samedi 13 octobre 2018

La Tour du pin pendant la Grande Guerre


Alors qu’en août 1914 la population de la ville était aux environ de 4000 habitants, tous les hommes valides sont partis au front. Et, comme dans toutes les communes de France, beaucoup ne sont pas revenus. C’est ainsi que Patrick Martin, adhérent de la Tour Prend Garde, a dénombré, pour le canton de La Tour du Pin 155 habitants de la Tour du Pin morts, soit « tué à l’ennemi », ou à la suite de leurs blessures de guerre, quelques-uns de maladies « contractées en service » et en comptant les disparus.

Pour effectuer cette étude, il a d’abord basés sur le monument aux morts érigé en 1922 qui comporte 144 noms inscrits sur 4 plaques de marbre. Il y a aussi une liste connue comme le « « livre d’or » des soldat Morts pour la France. C’est en 1929 qu’il en a été établi un par commune en double exemplaires. L’un est déposé au Panthéon et l’autre à la Bibliothèque Nationale d’où il a été extrait.  Et curieusement ce livre d’or ne comporte que 112 noms. Et enfin, il y a l’excellent site internet « Mémoire des Hommes » fait par le ministère de la défense qui a permis de compléter chaque fois que cela était possible avec, évidemment, l’état civil de la ville de la Tour du Pin.


Un tableau a été dressé avec les date et lieu de naissance, date et lieu de décès, grade, corps, genre de mort et origine de l’information. En faisant des statistiques sur 127 personnes, on découvre que pour les 5 mois de l’année 1914, il y a eu 44 morts. Puis 23 en 1915, 18 en 1916, 12 en 1917 et 20 en 1918. La moyenne d’âge au décès était de 28 ans, les plus jeunes ayant 18 ans et 49 ans pour les plus âgés. Patrick Martin a fait toute la compilation et mis en ligne les pages Excel. Ce travail est visible en cliquant sur le lien ci-après : http://pjpmartin.free.fr/TdP_1914_1918/MpF.pdf

Les 144 noms inscrits sur le monument aux morts sont familiers aux turripinois qui connaissent leurs descendants.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire